Savoir laisser le temps au temps…

D’abord dans sa tête puis dans ses mains, le projet évolue.

D’abord petit, il grandit pour devenir omniprésent.

La création d’une sculpture, d’une peinture, d’un meuble, d’un plat culinaire ou d’un tricot, implique un esprit libre et créatif, du savoir-faire et du temps… beaucoup de temps.

Marquer un peu de soi dans le regard de l’autre nécessite donc de la patience.

Si vous avez l’amour des belles choses sachez que, comme dirait Amin Maalouf,

« L’amour se nourrit de patience autant que de désir ».